Célèbres académiciens de Montpellier

Pierre MAGNOL (1638 Mtp - 1715 Mtp)

Doc. Méd. Mtp; dut abjurer le protestantisme pour être nommé prof. de la faculté de Médecine, devint dir. du Jardin Botanique, membre de l'Acad. des Sciences de Paris, auteur de plusieurs flores dans lesquelles il décrivit 2000 espèces. Le magnolia fut rebaptisé en son honneur. Membre Société Royale Mtp (1706-1709). Cliché de gauche : collec. Médecine, droite : Wikipédia

François de LAPEYRONIE (1678 Mtp - 1747 Versailles)

Maître-chirurgien et barbier, puis premier chirurgien du roi Louis XV, chef de la chirurgie du Royaume, président de l'Académie Royale de Chirurgie...Membre de la Société Royale des Sciences de Montpellier de 1706 à 1717. A donné de quoi construire l'hôtel St Côme .Photos : JP Legros.

Jean Jacques Régis de CAMBACERES (1753 Montpellier, 1824 Paris). Participe à la Révolution depuis Montpellier : conseil municipal, procureur, président du tribunal criminel, député; ne vote pas la mort du Roi; dirigera plus tard la rédaction du Code Civil; apparait sur le tableau de David "Sacre de Napoléon" où il tient la Main de justice pour le compte de l'empereur; voir sur ce site la conférence de Jean Hilaire en 2007 (n°3971)
Jean-Antoine CHAPTAL, comte de Chanteloup (1756-1832).

Savant et homme politique français, pair de France, a été membre de la Société Royale des Sciences de Montpellier depuis 1789 et jusqu'à la dissolution de celle-ci par les révolutionnaires en 1793. Le président du tribunal, lors du procès de Lavoisier, n'a t'il pas dit : la république n'a pas besoin de savants.

Augustin-Pyramus de CANDOLLE (1778 Genève - 1841 Genève)

Médecin passionné par la botanique qu'il fait progresser, il succède à Broussonnet à la chaire de botanique de la faculté de Médecine de Mtp (1807). Persécuté pour son rôle pendant les cents jours, il regagne Genève où il entreprend la description de toutes les plantes connues. Société Libre des Sciences et Belles Lettres entre 1795 et 1807.

Auguste BROUSSONNET (1795 Mtp -1807 Mtp)

Docteur en Médecine (1779), importe en France le Ginkgo biloba, membre de l'Acad. des Sciences, député, émigré, professeur de botanique à Montpellier en 1803, directeur du Jardin des plantes, A gauche : collection de la faculté de Médecine de Mtp, à droite : cliché Wikipédia. Membre  Soc. Libre des Sci. et Belles Lettres de Mtp entre 1761 et 1807.

Bonaventure LAURENS (1801-1890), agent comptable de la faculté de Médecine, peintre et graveur de talent. On lui doit tout un herbier dessiné et de nombreuses vues de Montpellier et de ses environ. Membre de l'Acad. de Mtp entre 1847 et 1870 (Lettres XVIII). Voir sur ce site la conférence en ligne d'Hubert Bonnet (n°556). A gauche auto-portrait.
Jules Pagézy (1802 Mtp - 1882 Mtp)

Maire de Montpellier et député pendant le Second Empire, a structué le Montpellier du Moyen-Age en perçant ou élargissant la rue Foch (nom actuel), la rue Saint-Guilhem, la rue de la Loge, la rue Maguelone. Membre de l'ACLM à partir de 1847.

Jules RENOUVIER (1804-1860).

Président de la Société archéologique de Montpellier de 1833 à 1841, a été un des fondateurs de l'ASLM en 1846, avocat, représentant du peuple à l'Assemblée Constituante (1848), spécialiste des gravures anciennes. Voir sur ce site la conférence en ligne de Jean Nogaret (n°4152).
Louis Guillaume FIGUIER (1819-1894)

Docteur en Médecine (1841), agrégé de l'Ecole de Pharmacie de Montpellier ((1848) puis de Paris (1853). Célèbre vulgarisateur (Les Merveilles de la Science, Les Merveilles de l'Industrie...). Membre de l'Ac. de Mtp. entre 1847 et 1853. Portrait : Wikipédia.

Henri MARES (1820 Châlon/Saône - 1901 Launac, Hérault). Ingénieur de Centrale; s'installa dans l'Hérault pour gérer une propriété viticole; a mis au point le soufrage des vignes contre l'oïdium et gagné une célébrité nationale; ami de Louis Pasteur, décoré en même temps dans l'exposition universelle de 1867. Voir sur ce site la conférence de Jean-Paul Legros en 2000 (n° 3722)


Edouard Roche (1820 Mtp - 1883 Mtp). Mathématicien et astronome, prof. à la faculté des Sci., membre de l'ASLM. Peu connu de son vivant (refusé à l'Acad. des Sci.), il a réalisé des avancées scientifiques lui valant une reconnaissance posthume considérable : notions de limite de Roche et de lobe de Roche en astronomie. Il est le premier à proposer, dès 1881 un modèle de Terre avec noyau de fer. 
Jules-Emile PLANCHON (1823-1888), botaniste, plume et leader des savants et notables ligués contre le phylloxéra. Il fut professeur de la Faculté des Sciences, directeur de l'Ecole de Pharmacie, prof. de la Faculté de Médecine, directeur du Jardin des Plantes, membre correspondant de l'Institut et de l'Académie de Médecine. Ses statues ornent le square de la gare de Montpellier et le jardin des Plantes. Nommé à l'Académie de Montpellier en 1858 (Sciences III).
Paul de ROUVILLE (1823-1907)

Membre del'ASLM à partir de 1852. A publié en 1869 une première esquisse de la carte géologique de l'Hérault dans les CR de la Société Géologique de France, document qui a servi à comprendre le rôle du sol dans la chlorose de la vigne.

Anatole de Rovérié, Cardinal de Cabrières (1830-1921)

Nommé évèque de Montpellier en 1873, il acquiert à tout jamais la reconnaissance des viticulteurs du Midi en les abritant dans sa cathédrale lors de la grande manifestation viticole du 9 juin 1907. Membre de l'ASLM à partir de 1891. Tombeau dans la cathédrale , photo JP Legros.

Pierre Viala (1859-1936), ancien élève de l'Ecole Nat. d'Agriculture de Mpt, auteur d'ouvrages de viticulture et d'une célèbre ampélographie, a mis en évidence l'intérêt du berlandiéri  (photo) comme porte-greffe des vignes françaises, membre de l'ASLM (1888-1898), professeur à l'Agro de Paris,  membre de l'Acad. d'agriculture (1895) puis de l'Académie des Sciences de Paris (1920).
L'abbé Charles PREVOST (1870-1947) fut un ecclésiastique charismatique dont Montpellier garde le souvenir : il sauva un orphelinat, bâtit une église dans le style gothique, lança une chorale, un collège, etc. Pendant la guerre, il protégea les enfants juifs. Il fut membre de l'Académie à partir de 1936.
Pierre SABATIER d'ESPEYRAN (1892, 1989).


Membre et bienfaiteur de l'Académie; c'est dans son salon rouge que se réunissent chaque lundi les académiciens de Montpellier, membre de l'Ac. de Mtp. entre 1956 et 1989.

Francesco Di Castri (1930 -2005 Montpellier), membre de différentes académies dont celle de Montpellier (2001-2005), Directeur de la Division des Sciences écologiques de l’UNESCO